« Le numérique du quotidien, c’est une culture, une norme d’usage social qui balaie les fantasmes de mécanisation de l’éducation »

PASCAL PLANTARD

Le 21e siècle nous est arrivé et le confinement confirme qu’il sera numérique. L’émergence des technologiques pour tous et dans tous les champs du quotidien révèle aussi pourtant de nouvelles fractures numériques…

En s’appuyant sur les enquêtes menées par son groupe de recherche le GIS Marsoin, Pascal Plantard nous expose les leviers qui permettraient de les réduire en accompagnant mieux le quart d’enseignants encore réfractaires à la transition numérique mais aussi des jeunes qui doivent être guidés vers des pratiques plus scolaires et professionnelles.

Cet anthropologue des usages numérique voit le confinement comme un point de bascule qui redonne la main aux éducateurs et remet l’impératif du lien au centre, les outils ayant pour vocation « de ne pas perdre les élèves ».